Parentalité

isabelle saleck, le 30 mai 2022

 

L’arrivée d’un enfant dans la cellule familiale est toujours un moment heureux. Pourtant pour les professionnels libéraux que nous sommes, il peut être source d’inquiétude financière.

En effet lors d’un congé maternité ou paternité notre activité s’arrête mais les charges courent, obligeant ainsi les futurs parents à s’arrêter le moins longtemps possible.

En 2019, les droits au congé maternité des PAMC (Praticiens et Auxiliaires Médicaux Conventionnés) ont été calqués sur celui des femmes salariées, portant ainsi le congé à 112 jours sous condition d’arrêter son activité au moins 8 semaines dont 6 semaines en post natal. La future maman bénéficiera du versement d’une allocation forfaitaire de repos maternel et d’indemnités journalières.

En 2021 un décret vient également allonger le congé paternité des PAMC, passant ainsi de 11 jours à 25 jours au plus, pour la naissance d’un enfant ,32 jours au plus, pour des naissances multiples.

  • Quels sont vos droits et vos obligations en matière de congé maternité ou paternité ?
  • Quelles prestations financières peuvent vous être versées, par qui (CPAM, Prévoyance, CARCDSF) et dans quelles conditions ?
  • Que se passe-t-il en cas d’adoption ou de grossesse pathologique ?

Pour tout savoir sur ces congés, la FSDL a édité pour les futurs parents des fiches pratiques consultables dans votre zone adhérent :

  Le congé maternité. 

  Le congé paternité. 

  Le congé d’adoption. 

  Le congé maternité de la conjointe collaboratrice. 

 


Tous les articles