Mort programmée de la dentisterie libérale

patrick solera, le 15 décembre 2016

Avenant 4: propositions de l'UNCAM, le compte n'y est pas!!!

 

Funeral with casket carried by coffin bearer

On nous annonçait un accord historique avec une revalorisation des soins conservateurs sans précédents afin de favoriser une dentisterie moins délabrante et plus soucieuse de la conservation de l’organe dentaire.
On nous certifiait que dans l’intérêt des patients, tout serait fait pour leur permettre d’accéder à des soins revalorisés, de qualité et moins mutilants.
Au lieu de cela, l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie nous propose un énième saupoudrage des soins sans aucun lien avec le coût du plateau technique (l’extraction passerait de 33,44 à 38,46 euros, l’obturation canalaire sur molaire de 81,94 à 90,87 euros !!!).

NOUVEAUX forfaits CMU-C et tarifs SOINS CCAM

En échange, des plafonds sur toute notre activité prothétique nous sont présentés, chutant jusqu’à 30% des honoraires pratiqués actuellement. Si toutes les couronnes céramo-métalliques et céramo-céramiques sont plafonnées à 500 euros, cela marquera la fin d’une dentisterie moderne et innovante.
Les conséquences seront désastreuses :

  • Pour le patient, qui n’aura plus accès à des soins conformes aux données acquises et actuelles de la science,
  • pour chaque praticien, qui ne pourra plus investir dans du matériel haut de gamme et devra faire des concessions dans la qualité de ses traitements pour maintenir tant bien que mal l’équilibre financier de son cabinet,
  • pour les prothésistes dentaires, qui verront leurs clients faire appel de plus en plus à des laboratoires étrangers aux tarifs « low cost »
  • pour les assistantes dentaires qui connaîtront hélas, pour certaines, des licenciements économiques inévitables,
  • pour la santé publique, car nous verrons exploser les officines type « low cost », avec leurs lots de mutilations de patients selon le modèle Dentexia,
  • pour les finances de la sécurité sociale et des complémentaires santé qui verront les dépenses prothétiques exploser au détriment des soins conservateurs. Les praticiens réfléchiront à deux fois avant de conserver une dent vitale selon les principes du gradient thérapeutique.

Négocier un tel avenant avec une arme pointée sur la tête était déjà difficile, mais les sommes proposées par l’UNCAM sur la revalorisation des soins dentaires ne permettent pas une refonte du système, acceptable par les négociateurs de la FSDL.

Notre syndicat ne peut accepter que l’on revienne 30 ans en arrière et que la seule alternative soit désormais une dentisterie complètement déconnectée de la réalité.

On pensait en avoir terminé avec les pansements arsénieux, les amalgames au pouce, les tire nerfs / pâte-lentulo, les screwposts et autres couronnes Richmond, mais les pouvoirs publics en ont décidé autrement.

La soviétisation de notre système de santé fait partie du plan quinquennal de notre Ministre de la Santé et à 6 mois de la fin de son mandat, jamais nous n’aurions envisagé un tel retour en arrière sous la contrainte.

Désormais, et jusqu’au 27 janvier nous négocierons sur la base d’autres propositions que ne manquera pas de nous soumettre le Directeur général de l’UNCAM. Si rien ne devait évoluer dans les semaines à venir et avant le 27 janvier, la faillite programmée de plus d’un tiers des cabinets français serait inévitable.

Le seul point positif et cela en serait risible si le sujet n’était pas aussi grave, est que les réseaux de soins type Santeclair disparaîtraient du jour au lendemain. Désormais les honoraires imposés aux dentistes partenaires seraient sensiblement au dessus des plafonds imposés à toute la profession.

La FSDL en appelle à une prise de conscience générale de chaque consœur et chaque confrère dans les jours à venir. Plus que jamais, notre profession et notre exercice libéral tout entier sont menacés d’extinction totale. Nous devrons tous bien mesurer ce que nous laisserons aux générations futures de chirurgiens dentistes si nous abdiquions.

Tableau de la première proposition de revalorisations de quelques actes majeurs*

tableau revalorisation 14dec2016

* La couronne provisoire serait remboursée sur une base de 25€ plafonnée à 50€

** Le plafonnement des bridges et de certains actes d’adjointes sont à venir

*** Aucune distinction de plafond (500 euros)  entre la couronne céramo métal  et une couronne tout céramique

 

Tableau des tarifs prothétiques moyens facturés en 2015 source CNAM-TS

tarif moyen prothèse

Patrick SOLERA
Président de la FSDL

 

 

 


Tous les articles