14 juillet : un jour férié à gérer au cabinet

isabelle saleck, le 6 juillet 2022

 

Cette année, le 14 juillet tombe un jeudi, s’ajoute donc aussi la possibilité de ” faire le pont “, quelles sont les règles ?

Le 14 juillet est un jour férié dit « ordinaire ». L’article 6,3 de la convention collective  des personnels des cabinets dentaires détermine si vos salariés doivent travailler ou bénéficier d’un jour de repos : Le 14 juillet est donc un jour chômé et payé.

Ainsi vos salarié(e)s doivent voir leur rémunération maintenue, et ce, dès lors qu’ils cumulent au moins 3 mois d’ancienneté dans votre entreprise ou bien qu’ils sont mensualisés.

Attention :  si votre entreprise est située en Alsace-Moselle, c’est l’ensemble de vos salariés qui doivent être en repos le 14 juillet.

Faire le « pont » ?
Vous pouvez accorder un jour de repos à vos salariés le vendredi 15 juillet afin de leur permettre de « faire le pont ». La convention collective ne vous y oblige pas : vous décompterez alors un jour de congé payé, ou bien trouverez un accord propre à votre cabinet. Dans tous les cas, il est conseillé de le mentionner sur le bulletin de salaire, avec la mention « avec l’accord du salarié ».

Et si vos salariés sont en congés ?
Le 14 juillet étant un jour chômé, les salariés en vacances à cette période ne doivent pas se voir décompter un jour de congés payés. La journée de congé « économisée » du fait du jour férié chômé pouvant venir prolonger leur période de vacances ou être prise à une autre période


Tous les articles